Back On Track & moi : une grande histoire d’amour

Le titre de cet article aurait tout aussi pu être : Back On Track ou l’invasion suédoise de ma sellerie !!

Tout a commencé quand j’ai eu mon petit souci aux cervicales : après un accident de voiture (sans gravité) m’ayant causé ce qu’on appelle communément le « coup du lapin« , j’ai commencé à souffrir des cervicales et plus généralement de la nuque de façon quasi-permanente. Je faisais des séances de kiné et d’ostéo pour me soulager assez régulièrement, quand je suis tombée sur les différents articles de la marque Back On Track sur un catalogue de vente de matos équestre par correspondance. Et là, j’ai pu constater qu’il existait tout un tas d’articles pour le cavalier, dont le fameux « collier cervical » ou « chauffe-cou ». Ni une, ni deux, je me suis lancée et j’ai passé commande.

C’est donc à partir de ce moment là que j’ai été entièrement convaincue de l’efficacité de la fameuse matière Welltex de Back On Track, grâce à ce petit col noir qui permet de bien soulager mes douleurs articulaires et mes raideurs musculaires, en permettant d’activer la circulation sanguine et en diffusant une douce chaleur enveloppante.

Il n’y a rien de « magique », mais les résultats sont bien présents 🙂

Depuis, je n’ai cessé d’agrandir ma collection d’articles de la marque, aussi bien pour moi-même que pour mon meilleur ami à quatre sabots !

En mode récupération au box :

  • Cela a commencé avec la couverture filet, qui de surcroît m’avait été recommandée par mon ostéopathe équin que j’adore et dont je bois toutes les paroles tant elle est extra-ordinaire (au sens littéral du terme!)
IMG_0413.jpg
Chemise filet Back On Track et Stable Boot Royal Back on Track

Il s’agit de l’article phare de la marque Back On Track : la couverture filet active la circulation du sang et ainsi permet une meilleure récupération des muscles du cheval, ce qui entraîne une meilleure décontraction ! Avec une telle promesse, comment ne pas avoir envie de tenter l’expérience 🙂

Comment ça marche ? La matière utilisée dans tous les produits Back On Track – dénommée Welltex comme indiqué plus haut – est un tissu dont les fibres contiennent de la céramique, connue pour ses qualités thermo-réfléchissantes. En effet, lorsqu’elles entrent en contact avec la peau, les fibres de céramiques irradient en retour la chaleur vers le corps. C’est en réalité par le biais d’un « rayonnement infrarouge à ondes longues » que cette chaleur est réfléchie ! Tout un programme ! Et ceci, s’il vous plaît, est issu à la base de la médecine traditionnelle chinoise, combinée aux dernières avancées scientifiques en matière de tissus « intelligents« .

Mode d’emploi : Il est recommandé d’utiliser le matériel Back On Track de façon progressive (surtout sur les chevaux qui n’ont pas leur mot à dire hein!) pour leur permettre de s’habituer aux effets du tissu. La marque conseille ainsi de commencer en utilisant le produit maximum 4 heures par jour durant les 2 ou 3 premiers jours. Puis par la suite, c’est minimum 8 heures par jour pour un effet optimisé !

C’est ce que j’ai fait avec ma chemise filet au début : je la mettais à mon Loulou après le travail en mode récupération ; puis je l’enlevais le soir pour lui mettre sa doudoune Rambo de nuit. Désormais je m’en sert tout simplement de chemise de box, que je laisse en permanence sur son dos  (seule ou bien sous la couverture), l’avantage étant qu’elle permet ainsi non seulement aux muscles de bien récupérer et s’oxygéner après le travail mais aussi de les préparer à l’effort avant ! La seule chose, c’est que je ne lui laisse pas lorsque Monsieur sort au paddock  sous peine de voir la durée de vie de cette belle chemise fort écourtée !

Au demeurant, la chemise est composée de deux couches : un coton très doux qui est en contact avec la robe, recouvert du fameux filet fin et aéré. La partie épaules est renforcée en polyester et accompagnée d’un soufflet d’aisance pour faciliter la liberté de mouvement. J’adhère à fond !

  • Ayant un cheval sujet aux petits engorgements, surtout au niveau des postérieurs, ainsi qu’aux molettes, j’ai également été séduite par les guêtres de repos, encore appelées Stable Boots de la gamme Royal et je les adooore !

Je pense qu’on ne présente plus ce type de produit, qui permet d’avoir un effet de maintient des tendons similaire aux bandes de repos, sans en avoir les inconvénients en matière de pose (avoue-le, cavalier flemmard, que tu te reconnais dans cette description!) Il s’agit donc de grands cotons américains tout doux et tout moelleux qui renferment le précieux matériau, sur lesquels est superposée la coque souple en néoprène qu’il suffit de scratcher 🙂IMG_0458

Tout ce que je peux dire à leur sujet, c’est que chaque fois que j’ai posé ces Stable Boots le soir sur les membres de mon Loulou dans son petit box démontable après une journée de concours, je retrouvais le lendemain matin des tendons toux beaux tous secs !! Happy cavalière 🙂

 

En mode travail  : 

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?? Un des autres bénéfices de ce tissu extraordinaire, outre la récupération post-travail, est l’amélioration des performances PENDANT le travail ! Et c’est là que ça devient intéressant : les protections de travail Back On Track permettraient ainsi d’avoir un effet préventif sur les éventuelles blessures qui pourraient survenir lors de l’entraînement ou la compétition 🙂

En effet, l’intérêt d’utiliser les produits Back On Track lors du travail du cheval en plus d’en utiliser lorsqu’il est au box, c’est que l’effet de la céramique augmente avec les mouvements étant donné que la chaleur du corps augmente ! CQFD 🙂

Je me suis alors précipitée sur deux produits :

  • les Bandes de travail « mixtes » ou « combinées », que j’appelle personnellement mes « bandes anti-engorgement », mais cela n’engage que moi 🙂 Je les utilise pour le travail quotidien, sur le plat et pour les exercices de barres au sol ;
  • les Guêtres et protèges-boulets « Royal » que j’utilise à l’obstacle ou lors du travail en longe, où il me semble nécessaire d’avoir une protection renforcée contre les éventuels chocs (par rapport aux bandes).

Verdict : Je suis absolument fan de mes bandes de travail mixtes, qui ont l’avantage d’être hyper confortables avec la première partie en polaire, celle qui est en contact avec la peau et qui est bien épaisse, tout en assurant un maintient optimal des tendons avec la deuxième partie élastique ! Ce qui est top, c’est qu’elles permettent de prévenir et réduire les petites inflammations locales comme notamment les molettes (et mon gros poney en est un habitué malheureusement – surtout au niveau des postérieurs!)


Quant aux guêtres et protèges-boulets de la gamme « Royal », en plus d’être hyper classes, ils assurent une très bonne protection des tendons tout en restant souples, confortables et bien coupés. L’attache est vraiment pratique avec le système de crochet qui existe notamment sur les guêtres Veredus, et l’on retrouve à l’intérieur le fameux tissu en Welltex avec toutes ses propriétés géniales 🙂

Comme je vous l’ai dis, je suis tellement convaincue de l’effet, que j’utilise les produits Back On Track à toutes les sauces si je puis dire…! collier cervical, couverture pour le cheval, guêtres et bandes de travail, guêtres de repos, tapis de selle et même fourreau de licol pour le transport ! Mes prochains achats seront très certainement :

  • pour le cavalier : les chaussettes (qui m’ont été conseillées par une amie en ce qu’elles apportent une douce chaleur, et ayant les pieds froids je suis plus qu’intéressée) et le protège cheville ou chevillière (vous savez quand on galope en équilibre sur les étriers, qu’on n’a plus 15 ans et qu’on a les chevilles qui coincent !) ;
  • pour le cheval : pourquoi pas tester le chauffe-dos Royal à positionner avant le travail, pendant le pansage par exemple, et pour la prochaine saison froide, j’opterai pour la chemise polaire je pense 🙂

J’ai aussi entendu dire qu’ils allaient sortir très très prochainement un casque ! et ça me tente plutôt pas mal de le tester également en temps voulus 🙂

Après avoir lu tout ceci vous devez certainement vous demander si je travaille pour eux … et bien la réponse est NON ! même pas ! hihihihi tout ceci n’est que le fruit de ma propre expérience de cavalière conquise 🙂

N’hésitez pas à me posez toutes les questions qui vous passent par la tête ou bien à partager votre propre expérience avec Back On Track 😉

Bien cavalièrement,

Pauline

PS : voici les prix constatés des produits que je cite dans cet article (mais libre à vous de dénicher de bonnes promos sur le Net et il y en a souvent, gardez l’oeil !) : Chauffe-cou: 40€, Chemise filet 239€, Bandes de travail 70€, Stable Boots 98€,  Guêtres Royal 95€, Protèges-boulets Royal 55€, Protège cheville 38€, Tapis 78€.

IMG_9940

Publicités

Coup de foudre : la nouvelle veste HORSEWARE « Berry » ou comment se démarquer sur les terrains de concours !

Alors, voyons voir, comment définir ce nouveau coloris issu de la dernière collection printemps-été 2016 de la marque irlandaise HORSEWARE que l’on ne présente plus …?

Prune ? Framboise ? Bordeaux ??? La couleur s’appelle « Berry » et ce qui est certain, c’est qu’elle m’a fait craquer au premier regard ! (je ne sais pas vous mais moi ça m’évoque un sIMG_1449 (1)moothie aux fruits rouges bien frais)

C’est en navigant sur Instagram que je suis tombée sur le teaser posté par HORSEWARE : une photo de la cavalière/mannequin portant cette magnifique veste à la couleur peu commune, accompagnée de son cheval gris = identification totale instantanée !

A ce moment là, ont commencé de longues minutes (heures) de recherches éperdues sur le net pour dénicher de plus amples informations sur cette nouveauté qui venait de me taper dans l’oeil et dont l’envie irrépressible d’acquisition devenait insoutenable… (toi même, lecteur/lectrice, je suis sûre que tu comprends cet état de dépendance qui survient parfois et ne te lâche plus tant qu’il n’a pas été assouvi…!)

Et là, oh malheur que vois-je ?! Cette nouvelle collection « Spring-Summer 2016 » d’HORSEWARE n’est pas encore sortie en France et ne sera peut-être même jamais vendue dans l’hexagone ! (tristesse/désespoir/confusion : il faut faire quelque chose !)

Dieu merci, à l’ère d’internet et de la globalisation des échanges, il ne m’a pas fallu bien longtemps pour passer commande sur un site internet britannique, moyennant quelques euros de frais de port tout à fait raisonnables, et attendre que le « Graal » me sois livré à domicile sans avoir à me déplacer  : trop easy !

En tant qu’acheteuse compulsive puissance 1000 qui se respecte, je n’ai pas pu résister aux petits polos de concours adorables qui étaient également proposés dans cette nouvelle collection, et qui sont agrémentés de détails vraiment sympas et classes :

  • le polo EMMA avec mini strass discret et partie haute qui joue la transparence
  • le polo SARA en microfibre trop douce et le haut du dos en dentelle, juste Wahou !

A réception, la surprise fût vraiment bonne, la qualité des articles (en plus d’être canon et de sortir de l’ordinaire) a réellement dépassé mes attentes !

Si je vous dis ça, c’est parce que – un détail qui a son importance – le prix est tout mini-mini par rapport aux prix des vestes de concours auxquels on est désormais habitués…

La veste est vendue 79,95 euros et les polos 46,95 euros/pièce ! Prix canons quoi !

La veste est trop trop jolie et hyper féminine avec son liseré et son intérieur rose fuchsia, la matière est belle et bien stretch, elle se ferme par 3 boutons et possède 2 poches zippées bien pratiques. Quant aux polos, la matière est juste dinguissime, surtout pour le modèle SARA avec dos en dentelle, quelle douceur, quel confort, vraiment le top du top. Je les adore !!

Ne restait plus qu’à essayer ces nouveautés sur le terrain, et c’est ce weekend en CSO que je leur ai fait subir mon petit crash test 🙂

Le premier point, ce que l’on remarque en numéro 1, c’est le look, et là on peut dire que le test est réussi à 100 % ! Tous les goûts et les couleurs sont dans la nature c’est évident, on peut ne pas aimer ce coloris c’est certain, mais une chose est sûre c’est qu’il ne laisse pas indifférent car justement c’est NOUVEAU ! Une amie m’a dit, à très juste titre, que ce prune/berry était plus classe que le bleu roi (vu et revu), et moins prétentieux que le rouge ! Je rejoins totalement cette analyse.

Ne serait-ce que ce weekend, trois personnes différentes sont venues me demander d’où venait cette veste ! C’est dire si elle plaît et /ou intrigue ! Moi je dis, elle est SU-BLIME !

Pour ma part, je ne l’ai pas assortie avec le tapis et bonnet de mon cheval parce que 1) tout d’abord je ne suis pas une adepte du total look et 2) de toute façon, les accessoires pour le cheval de cette collection ne sont pas (encore) en vente (snif, j’aurai bien vu un tapis et bonnet gris avec liseré « berry « comme on peut l’apercevoir sur la couverture polaire que porte le cheval sur la photo du polo ci-dessus). J’ai donc mis mon ensemble CRISTINA SPORT noir/marron glacé à strass sobre et chic pour aller avec cette veste plus « flashy » et le résultat est plutôt pas mal, non ?!

9A2_3807Après, le confort est vraiment au rendez-vous, la matière élastique, qualifiée par HORSEWARE de « haute performance », permettant une réelle liberté de mouvement et un confort optimal. Elle est aussi totalement waterproof tout en restant bien respirante et elle n’est pas salissante : que demander de mieux ?!

Si vous aussi vous voulez vous démarquer sur les terrains de concours sans pour autant alerter votre banquier, je vous conseille deux sites : theequinewarehouse.ie (là où j’ai passé commande) :

Veste HORSEWARE BERRY : http://www.theequinewarehouse.ie/ladies-competition-jacket-berry-horseware-ireland.ir

Polo SARA : http://www.theequinewarehouse.ie/sara-competition-shirt-ss-white-horseware-ireland.ir

ou bien divoza.com qui distribue aussi cette nouvelle collection SS16 HORSEWARE et qui est très sérieux :

Veste HORSEWARE BERRY : http://www.divoza.com/francais/horseware-rijjas-competition

polo EMMA : http://www.divoza.com/francais/horseware-wedstrijdshirt-emma

Bien cavalièrement,

Pauline

La meilleure séchante de l’Univers !!! la nouvelle Rambo Dry Rug

Et je pèse mes mots !

Ce n’est pas parce que je viens du Sud que j’ai l’habitude d’exagérer (si, en fait un peu, c’est vrai…!)

Mais là, vraiment, la petite dernière de chez HORSEWARE est hallucinante d’efficacité !

Il s’agit de la chemise séchante RAMBO DRY RUG, qui est en éponge microfibre trop trop douce, tel un peignoir cocooning, qui est dotée de sursangles élastiques et surtout d’un couvre cou hyper pratique qui peut aussi être roulé et se transformer en « coussin de garrot » hyper confortable 🙂 C’est le système « Smart Hide-Away Hood » J’ADOOORE !rambodryrug-1

En plus d’être carrément canon avec son joli coloris gris clair, cette chemise séchante dernière technologie est d’une performance redoutable. Une véritable révolution !

Je m’explique : je lui ai fait passé le test ultime, à savoir la mettre après le shampoing intégral post-hiver poussiéreux de mon dadou en ce beau weekend printanier. Et là, miracle oh doux miracle, en 10 minutes montre en main, non seulement l’équidé était parfaitement sec, mais la chemise l’était aussi ! Du jamais vu !! En général, du moins de ma propre expérience, après avoir absorbé la sueur de nos chevaux, les chemises séchantes classiques restent un peu humides et il est même conseillé de les étendre pour les laisser sécher et non pas les rouler en boule sous peine de sentir le moisi dans toute la sellerie !

Mais là, magie-magie, alors que le cheval était bien mouillé, crins inclus, après la douche et le passage du couteau de chaleur, la chemise a tout absorbé en restant elle-même impeccablement sèche…un miracle ! Aussitôt utilisée, aussitôt rangée, toute belle et toute douce 🙂

IMG_0039Mon cheval ayant tendance a beaucoup transpirer au travail, même en étant tondu, je pense avoir trouver dans la chemise Rambo Dry Rug une petite perle rare, qui va nous suivre partout et pour longtemps !!

Au demeurant, comme toutes les articles de la gamme Rambo — dont la réputation n’est plus à faire chez les cavaliers — la qualité des coutures et des finitions est tip top, la coupe est juste parfaite, avec le fameux système « leg arch » qui permet de garantir la liberté de mouvement et les sursangles élastiques permettent à la chemise de rester en place à toute épreuve. Je vous la conseille, mais alors à 200 % !

Tarif : 114,90 € sur le site d’Horseware, le prix de l’excellence !IMG_0045.jpgUn cheval heureux !

xoxo

Innovation : les rênes Adjust de IN HORSE WE TRUST !

La devise IN HORSE WE TRUST : « Ne changez pas de cheval, changez de rênes ! 😀 »

Comment dire que je me suis sentie immédiatement concernée lorsque je suis tombée sur cette formidable innovation, étant donné mon problème récurrent de perte de rênes lors de mes séances de sauts et autre parcours en compétition : en bref, je perds un temps fou (et au passage l’équilibre de mon cheval) à remonter sur mes rênes après quasiment chaque saut

Ma coach m’a alors conseillé de tester des rênes à poignées afin de régler le problème, ce que j’ai fait sans attendre.

IMG_9767

 

L’effet a été assez radical, les doigts étant « coincés » entre les deux arrêtoirs, terminus les rênes qui filent ! Bon, en revanche, il faut s’habituer…les premiers temps on se sent complètement bloquée et les rênes en elles-mêmes sont assez rigides. Certains conseillent même de les mettre à la machine à laver pour les assouplir (si, si), chose que je n’ai pas faite à cause des parties en cuir. Ceci dit, après quelques séances, je m’étais non seulement habituée à la tenue des rênes mais également elles me paraissaient plus souples.

 

Mais revenons en à nos moutons !

La promesse des rênes ADJUST de la marque IN HORSE WE TRUST : fixer la main du cavalier tout en gardant la liberté de mouvement, contrairement aux rênes à poignées « classiques », et  augmenter la « sensibilité tactile » du cavalier qui n’aura dès lors plus besoin de mettre des gants ! Ça fait envie dis donc !

Le principe : des arrêtoirs, au choix : Sensi’T à texture molle pour stimuler la décontraction en amenant à « jouer dans les doigts », ou Fixi’T, à texture plus compacte, qui permettent de fixer sa main.

Les arrêtoirs se déplacent facilement sur les rênes, et sont accompagnés de deux petits arrêtoirs de « repères ».

Au vu de ce que j’ai expliqué plus haut, vous aurez compris que mon choix s’est porté sur les arrêtoirs Fixi’T  avec mon problème de rênes qui s’échappent !

IMG_9921

Une précision : les arrêtoirs Sensi’T sont plutôt à privilégier lors du travail sur le plat selon la marque. Et ce qui est plutôt sympa, c’est que des arrêtoirs supplémentaires peuvent être commandés lors de l’achat des rênes pour 10 € 🙂

Verdict : Je suis conquise !! Ces rênes sont parfaites 🙂 Le « grip technique », qui remplace le caoutchouc basique est vraiment très agréable à prendre en mains (je les ai testées sans gants pour jouer le jeu à fond) et permet en effet d’optimiser notre contact.

Pour ce qui est des arrêtoirs Fixi’T, je les « cale » sous mon annulaire  (je ne suis pas sûre d’être très claire là mais c’est comme sur le 3° schéma ci-dessous) et ça permet de vraiment de bien garder ses rênes ! IMG_9975.jpg

Elles ne filent plus au fur et à mesure des foulées de galop 🙂 Alors certes, il faut quand même penser à serrer ses doigts sur ses rênes, à l’inverse des rênes à poignées où rien ne bouge quoi qu’il arrive… Mais je pense qu’à terme, les rênes IN HORSE WE TRUST permettent réellement de « progresser » dans la juste tenue de ses rênes, contrairement aux rênes à poignées qui, une fois enlevées, c’est fort probablement un retour à la case doigts qui glissent 🙂

Un petit bémol, qui reste très personnel : une fois les arrêtoirs en place, ils ne sont pas « déplaçables » une fois à cheval (peu pratique en effet) et donc il est nécessaire de conserver la même longueur de rênes tout au long de la séance. Or, avec mes rênes à poignées « classiques », j’ai plutôt pris l’habitude de positionner mes mains au niveau de la troisième poignée au trot, ou sur le plat en général, alors qu’elles sont sur la deuxième poignée au galop ou à l’obstacle (normal, la nuque du cheval étant plus haute). D’où l’intérêt, me semble-il,  de commander deux petits arrêtoirs supplémentaires (Sensi’T par exemple…) et les placer un peu plus loin sur les rênes pour avoir la possibilité de retrouver ses deux longueurs habituelles 🙂 petit conseil entre vous et moi !

IMG_9973.jpg

 

Les petits plus : elles sont CA-NON ! La qualité du cuir est vraiment top, les finitions sont très soignées et les arrêtoirs de martingales gravées du trèfle à quatre feuille, symbole de la marque, m’ont juste fait craquer 🙂 Espérons que ça nous portera chance lors de notre prochain concours ^^

 

Le prix : 127 euros hors frais de port sur http://ihwt.fr/boutique/  disponibles en tout noir, en tout marron (les miennes <3) , en marron et noir et également en taille poney !

IMG_9918Ah oui et aussi, elle sont livrées dans un petit sac trop mignon 🙂

N’hésitez pas à me dire en commentaires si vous avez eu l’occasion (la chance) de les tester !

xoxo

 

 

 

Le petit dernier d’Hervé Godignon / Jump’in : le bridon TODAY !

Alors là…mais alors là…, gros gros coup de foudre pour ce petit bijou !

C’est lors de mon dernier week-end de concours que je suis tombée en admiration devant ce bridon, exposé au soleil sur le stand d’une sellerie, brillant de mille feux : j’en suis restée éblouie 🙂

Inspiré me semble-t-il de la marque de luxe MY 8, ce dernier né de la collection de bridons Jump’in Hervé Godignon, nommé TODAY, est d’une telle splendeur, que je n’ai pas pu résister à l’envie irrépressible de l’acquérir (alors que bien évidemment, je n’en ai pas un besoin absolu, hein, ayant déjà un bridon de qualité pour mon loulou, mais quand on est une accro du shopping, on ne peut pas lutter !).

IMG_9906

Ceux qui connaissent bien la marque Hervé Godignon, savent que la qualité est au rendez-vous, le cuir anglais est bien souple, les finitions sont impeccables, les coutures soignées, les détails magnifiques.

Ce modèle a la particularité d’être paré de millier de minuscules particules brillantes Swarovski, appelées « Cristal Fabric » qui ont un rendu absolument sublime.

IMG_9904

Pour le reste, c’est têtière anatomique extra-large pour le confort des cervicales de nos chevaux chéris et noseband amovible pour ceux qui n’ont pas l’utilité de fermer la bouche de leur monture et ne veulent pas gâcher la jolie muserolle française avec la patte d’attache.

Le petit plus, ce petit bijou est vendu avec une paire de rênes dont la qualité et le confort du caoutchouc n’a plus rien à prouver 🙂

Alors oui, il faut y mettre un certain prix (personnellement je l’ai payé 359 euros, aïe !), mais je peux vous assurer qu’il les vaut amplement !

Il ne me reste plus qu’à passer un petit coup de pinceau de paraffine avant de l’essayer sur mon mannequin favori et vous présenter les photos de ce sublime bridon porté !

IMG_9910

 

 

 

 

 

 

 

Update ! Voici le bridon HERVE GODIGNON porté ! Un vrai petit bijou !! Ici avec un bonnet CRISTINA SPORT noir avec liseré vernis noir et cordelette marron pailletée, et les fameuses rênes IN HORSE WE TRUST ADJUST.

IMG_0286

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi je suis conquise 🙂

Bien cavalièrement,

Pauline