Back On Track & moi : une grande histoire d’amour

Le titre de cet article aurait tout aussi pu être : Back On Track ou l’invasion suédoise de ma sellerie !!

Tout a commencé quand j’ai eu mon petit souci aux cervicales : après un accident de voiture (sans gravité) m’ayant causé ce qu’on appelle communément le « coup du lapin« , j’ai commencé à souffrir des cervicales et plus généralement de la nuque de façon quasi-permanente. Je faisais des séances de kiné et d’ostéo pour me soulager assez régulièrement, quand je suis tombée sur les différents articles de la marque Back On Track sur un catalogue de vente de matos équestre par correspondance. Et là, j’ai pu constater qu’il existait tout un tas d’articles pour le cavalier, dont le fameux « collier cervical » ou « chauffe-cou ». Ni une, ni deux, je me suis lancée et j’ai passé commande.

C’est donc à partir de ce moment là que j’ai été entièrement convaincue de l’efficacité de la fameuse matière Welltex de Back On Track, grâce à ce petit col noir qui permet de bien soulager mes douleurs articulaires et mes raideurs musculaires, en permettant d’activer la circulation sanguine et en diffusant une douce chaleur enveloppante.

Il n’y a rien de « magique », mais les résultats sont bien présents 🙂

Depuis, je n’ai cessé d’agrandir ma collection d’articles de la marque, aussi bien pour moi-même que pour mon meilleur ami à quatre sabots !

En mode récupération au box :

  • Cela a commencé avec la couverture filet, qui de surcroît m’avait été recommandée par mon ostéopathe équin que j’adore et dont je bois toutes les paroles tant elle est extra-ordinaire (au sens littéral du terme!)
IMG_0413.jpg
Chemise filet Back On Track et Stable Boot Royal Back on Track

Il s’agit de l’article phare de la marque Back On Track : la couverture filet active la circulation du sang et ainsi permet une meilleure récupération des muscles du cheval, ce qui entraîne une meilleure décontraction ! Avec une telle promesse, comment ne pas avoir envie de tenter l’expérience 🙂

Comment ça marche ? La matière utilisée dans tous les produits Back On Track – dénommée Welltex comme indiqué plus haut – est un tissu dont les fibres contiennent de la céramique, connue pour ses qualités thermo-réfléchissantes. En effet, lorsqu’elles entrent en contact avec la peau, les fibres de céramiques irradient en retour la chaleur vers le corps. C’est en réalité par le biais d’un « rayonnement infrarouge à ondes longues » que cette chaleur est réfléchie ! Tout un programme ! Et ceci, s’il vous plaît, est issu à la base de la médecine traditionnelle chinoise, combinée aux dernières avancées scientifiques en matière de tissus « intelligents« .

Mode d’emploi : Il est recommandé d’utiliser le matériel Back On Track de façon progressive (surtout sur les chevaux qui n’ont pas leur mot à dire hein!) pour leur permettre de s’habituer aux effets du tissu. La marque conseille ainsi de commencer en utilisant le produit maximum 4 heures par jour durant les 2 ou 3 premiers jours. Puis par la suite, c’est minimum 8 heures par jour pour un effet optimisé !

C’est ce que j’ai fait avec ma chemise filet au début : je la mettais à mon Loulou après le travail en mode récupération ; puis je l’enlevais le soir pour lui mettre sa doudoune Rambo de nuit. Désormais je m’en sert tout simplement de chemise de box, que je laisse en permanence sur son dos  (seule ou bien sous la couverture), l’avantage étant qu’elle permet ainsi non seulement aux muscles de bien récupérer et s’oxygéner après le travail mais aussi de les préparer à l’effort avant ! La seule chose, c’est que je ne lui laisse pas lorsque Monsieur sort au paddock  sous peine de voir la durée de vie de cette belle chemise fort écourtée !

Au demeurant, la chemise est composée de deux couches : un coton très doux qui est en contact avec la robe, recouvert du fameux filet fin et aéré. La partie épaules est renforcée en polyester et accompagnée d’un soufflet d’aisance pour faciliter la liberté de mouvement. J’adhère à fond !

  • Ayant un cheval sujet aux petits engorgements, surtout au niveau des postérieurs, ainsi qu’aux molettes, j’ai également été séduite par les guêtres de repos, encore appelées Stable Boots de la gamme Royal et je les adooore !

Je pense qu’on ne présente plus ce type de produit, qui permet d’avoir un effet de maintient des tendons similaire aux bandes de repos, sans en avoir les inconvénients en matière de pose (avoue-le, cavalier flemmard, que tu te reconnais dans cette description!) Il s’agit donc de grands cotons américains tout doux et tout moelleux qui renferment le précieux matériau, sur lesquels est superposée la coque souple en néoprène qu’il suffit de scratcher 🙂IMG_0458

Tout ce que je peux dire à leur sujet, c’est que chaque fois que j’ai posé ces Stable Boots le soir sur les membres de mon Loulou dans son petit box démontable après une journée de concours, je retrouvais le lendemain matin des tendons toux beaux tous secs !! Happy cavalière 🙂

 

En mode travail  : 

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?? Un des autres bénéfices de ce tissu extraordinaire, outre la récupération post-travail, est l’amélioration des performances PENDANT le travail ! Et c’est là que ça devient intéressant : les protections de travail Back On Track permettraient ainsi d’avoir un effet préventif sur les éventuelles blessures qui pourraient survenir lors de l’entraînement ou la compétition 🙂

En effet, l’intérêt d’utiliser les produits Back On Track lors du travail du cheval en plus d’en utiliser lorsqu’il est au box, c’est que l’effet de la céramique augmente avec les mouvements étant donné que la chaleur du corps augmente ! CQFD 🙂

Je me suis alors précipitée sur deux produits :

  • les Bandes de travail « mixtes » ou « combinées », que j’appelle personnellement mes « bandes anti-engorgement », mais cela n’engage que moi 🙂 Je les utilise pour le travail quotidien, sur le plat et pour les exercices de barres au sol ;
  • les Guêtres et protèges-boulets « Royal » que j’utilise à l’obstacle ou lors du travail en longe, où il me semble nécessaire d’avoir une protection renforcée contre les éventuels chocs (par rapport aux bandes).

Verdict : Je suis absolument fan de mes bandes de travail mixtes, qui ont l’avantage d’être hyper confortables avec la première partie en polaire, celle qui est en contact avec la peau et qui est bien épaisse, tout en assurant un maintient optimal des tendons avec la deuxième partie élastique ! Ce qui est top, c’est qu’elles permettent de prévenir et réduire les petites inflammations locales comme notamment les molettes (et mon gros poney en est un habitué malheureusement – surtout au niveau des postérieurs!)


Quant aux guêtres et protèges-boulets de la gamme « Royal », en plus d’être hyper classes, ils assurent une très bonne protection des tendons tout en restant souples, confortables et bien coupés. L’attache est vraiment pratique avec le système de crochet qui existe notamment sur les guêtres Veredus, et l’on retrouve à l’intérieur le fameux tissu en Welltex avec toutes ses propriétés géniales 🙂

Comme je vous l’ai dis, je suis tellement convaincue de l’effet, que j’utilise les produits Back On Track à toutes les sauces si je puis dire…! collier cervical, couverture pour le cheval, guêtres et bandes de travail, guêtres de repos, tapis de selle et même fourreau de licol pour le transport ! Mes prochains achats seront très certainement :

  • pour le cavalier : les chaussettes (qui m’ont été conseillées par une amie en ce qu’elles apportent une douce chaleur, et ayant les pieds froids je suis plus qu’intéressée) et le protège cheville ou chevillière (vous savez quand on galope en équilibre sur les étriers, qu’on n’a plus 15 ans et qu’on a les chevilles qui coincent !) ;
  • pour le cheval : pourquoi pas tester le chauffe-dos Royal à positionner avant le travail, pendant le pansage par exemple, et pour la prochaine saison froide, j’opterai pour la chemise polaire je pense 🙂

J’ai aussi entendu dire qu’ils allaient sortir très très prochainement un casque ! et ça me tente plutôt pas mal de le tester également en temps voulus 🙂

Après avoir lu tout ceci vous devez certainement vous demander si je travaille pour eux … et bien la réponse est NON ! même pas ! hihihihi tout ceci n’est que le fruit de ma propre expérience de cavalière conquise 🙂

N’hésitez pas à me posez toutes les questions qui vous passent par la tête ou bien à partager votre propre expérience avec Back On Track 😉

Bien cavalièrement,

Pauline

PS : voici les prix constatés des produits que je cite dans cet article (mais libre à vous de dénicher de bonnes promos sur le Net et il y en a souvent, gardez l’oeil !) : Chauffe-cou: 40€, Chemise filet 239€, Bandes de travail 70€, Stable Boots 98€,  Guêtres Royal 95€, Protèges-boulets Royal 55€, Protège cheville 38€, Tapis 78€.

IMG_9940

Publicités

3 réflexions sur “Back On Track & moi : une grande histoire d’amour

    1. Et coucou ! Alors je te répondrais que non, au contraire, elle est plutôt « épaisse » car composée de deux fines couches et à mon avis elle tient plutôt chaud ! Selon moi elle est idéale en mi-saison ou en hiver en sois-couverture pour bien réchauffer le dos et les muscles 🙂 Après j’ai vu qu’ils avaient sorti une chemise d’été en nid d’abeilles, mais elle n’a pas de sursangles, donc on ne peut pas la laisser sans surveillance …c’est bof

      J'aime

    2. Du coup pour l’été je pense qu’il serait peut être pas mal de partir sur le chauffe-dos, a mettre avant et après le travail. Pour un dos sensible c’est top 🙂 et lui mettre la chemise quand il fait frais !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s